Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ulysse92

Bonjour,

J'ai le plaisir de partager avec vous une nouvelle étape du Camino Frances effectué en 2018.
Dans cet article, vous pouvez cliquer sur les mots en gras soulignés qui vous emmèneront vers un site pour plus d’informations :-)
Bonne lecture !

Retrouvez moi sur ma page Facebook : quelques pas sur le chemin :-)

COMPOSTELLE 2018: JOUR 13 : CASTR0JERIZ -FROMISTA ( 26 kms)
COMPOSTELLE 2018: JOUR 13 : CASTR0JERIZ -FROMISTA ( 26 kms)COMPOSTELLE 2018: JOUR 13 : CASTR0JERIZ -FROMISTA ( 26 kms)

Jeudi 12 avril 2018

 

9 heures du matin.
3 degrés en température extérieure.

Le ciel déroule ses volutes grises sur un tapis bleuté.
Je démarre tranquillement en flânant dans ces ruelles enchevêtrées ou ces murs colorés tendent à se courber vers les murs d’en face.
Tout est silence, hormis quelques villageois vous souhaitant «Bon Camino» à l ouverture d’une porte ou de volets.

Mon corps a bien récupéré après cette nuit fiévreuse et de douleurs de cette longue étape hier.

Un dernier regard sur Castrojeriz et je regarde cette longue ligne serpentée qui semble vouloir m’offrir cette colline en droit de passage avant de continuer sur le plateau du Meseta.
https://www.trekmag.com/chemins-bazin-les-lignes-droites-ennui-traversee-meseta

Le Meseta est dans le souvenir de nombreux pèlerins.
Ils se souviennent bien souvent du passage sur ce plateau de 200 kms avec l’enchaînement de ces longues lignes droites, au paysage monotone bordé par des champs uniformes.
Ca met l’ambiance sur l’état intérieur
à venir si vous n’ y attendez pas.
Ce matin, je suis dans ce calme intérieur.

Après cette montée rude de 2 kms, un panneau m interpelle avec un message «Est ce que tu crois aux fées »?

Je vais avoir le temps d’ y répondre dans le silence de ces plaines qui se dessinent à perte de vue devant moi.

plateaux du meseta
plateaux du meseta
plateaux du meseta

plateaux du meseta

Le paysage est vraiment fantomatique et tristounet avec ce ciel brumeux, gris, qui vient se déposer sur ces champs sans âme.
Je marche tranquillement, en laissant mes pensées s‘écrire sur mon carnet de bord intérieur.
Ce matin, l'image de cette femme qui a involontairement troublé mon cœur, revient comme une volute dans un rêve inachevé.
J’accueille sans chercher à mettre de la raison, du sens ce que veut exprimer mon cœur en ce moment précis.
Je me sens calme, avec la sensation de « dézoomer» sur le pourquoi de ma vie.

Je laisse venir ces images, ces sensations pour leur donner une place, pour peut-être se transformer dans un long processus de maturation intérieure.

COMPOSTELLE 2018: JOUR 13 : CASTR0JERIZ -FROMISTA ( 26 kms)

Un panneau «  Provincia de Palencia » me rappelle que je quitte définitivement la province de Burgos.

Rejoint par Robert, ma réflexion s’arrête.
Nous allons faire une halte à Itero de la Vega.
Le petit café du coin, entre 2 pâtés de maisons perdus au cœur de cette immensité de plaines, fait face à quelques pèlerins de plus en plus nombreux qui semble faire le bonheur du patron.

On pose nos sacs 20 mns autour d’un café et d’un petit sandwich au jambon local.
Mais le monde afflue et l’envie de retrouver le calme du chemin se fait sentir.
On propose de se retrouver aux alentours de FROMISTA si le cœur m'en dit, dit Robert en disparaissant aussi vite derrière une porte entrouverte.

COMPOSTELLE 2018: JOUR 13 : CASTR0JERIZ -FROMISTA ( 26 kms)

Me voici reparti seul pour 8 kms de lignes droites bordées de plaines sans arbres, couvertes d'un ciel gris.
Étonnamment, j’arriverai vite à Boadilla del Camino, comme si j avais été dans un état second en oubliant la monotonie du paysage, troublée quelquefois par des essais de créativité de pèlerins sur le sol.

 

Le canal de Castille me tiendra ensuite compagnie sur 6 kms.
Marcher en bordure de l’eau est toujours un moment de détente et de découverte.
Je découvre des spectacles imprévus, entre les poissons, les insectes, la flore, les oiseaux qui peuplent ces endroits. Tous mes sens sont alors aux aguets, pour ne rien rater de la surprise à venir que peut me réserver ce coin de nature, comme la danse de 2 libellules à fleur d’eau à ce moment précis.
Ces derniers kilomètres me font oublier le désert de mes pas ce matin.

fromistafromista

fromista

Tranquillement, je vais atterrir à FROMISTA, bordée par de grandes avenues désertes, dans une belle albergue "Estrella del Camino".
Peu de pèlerins présents, et après les usages du soir (douche, nettoyage fringues) cette soirée sera joyeuse avec Robert, Marteens et Andrea que nous retrouverons par le plus grand des hasards dans un petit resto désert.

Un moment de simplicité, d’amitié entre 4 voyageurs du Temps à la recherche d’eux mêmes.

L une des nombreuses récompenses du chemin !
 

 

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ou le partager :-)
Envie d'en lire un peu plus ?

Pour les portions :
- pour lire le début du chemin en Espagne " Camino Frances"
ici !
- le chemin "Aire sur l'Adour - Saint Jean Pied de Port"
ici !
- le chemin " Conques - Aire sur l'Adour "
ici !

Pour le début de l'aventure depuis le PUY EN VELAY, cliquez ici !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article