Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ulysse92

Bonjour,
J'ai le plaisir de partager avec vous une nouvelle étape du chemin de Compostelle.
Dans cet article, vous pouvez cliquer sur les mots en gras soulignés qui vous emmèneront vers un site pour plus d’informations :-)
Bonne lecture !

 

Retrouvez moi sur ma page Facebook : quelques pas sur le chemin :-)

 

 

COMPOSTELLE 2017 : JOUR 1 - DEPART DE PARIS VERS AIRE SUR L'ADOUR

4 mai 2017

9 mois ont passé depuis mon retour à Paris.
Ces 2 semaines ont provoqué en moi de nombreux bouleversements, transformant mon regard sur la Vie ainsi que dans ma relation avec mes proches (et moins proches aussi).
Un recul sur les événements passés s'est installé, venant nourrir une force douce mais sans retour sur les décisions que je vais prendre.
J'ai changé de service dans les deux mois qui ont suivi en passant "assistant de prévention et assistant communication", j ai arrêté la pratique intensive du sport de combat et ai essayé de pratiquer davantage ma pratique de sophrologie et de reiki.
Je me suis senti plus posé, plus à l'écoute de mon jardin intérieur.
Mais il reste encore des pas à faire, des choses à transformer.
Je vais repartir.
Il est temps pour moi de terminer mon dernier tronçon français en 2017 avant de faire prochainement le grand saut en Espagne.
 

C'est ainsi que je me retrouve le 4 mai 2017, me faufilant dans les couloirs de la gare Montparnasse pour arriver sur les quais du TGV en direction de Bordeaux Saint-Jean.
Je m'installe.
Le train n'est pas bondé et une fois lancé, je me laisse absorber par le paysage qui défile vers le début de ma prochaine aventure.
Je m'endors, semblant chuter dans une sorte de trou noir ou la notion de temps s'efface pour laisser la place à un défilé de figures géométriques, des lignes de couleur venant danser devant moi.

Un peu surpris par la  teneur de mon rêve, je reviens sur terre en regardant le déroulé de mon itinéraire prévu sur 6 ou 7 jours.
Le soleil m'accueille agréablement sur Bordeaux et un quai plus loin, je saute dans le TER qui m’emmènera vers Mont-de Marsan.
J'ai prévu de dormir ce soir à la Chapelle des Ursulines sans avoir réservé, comme à mon habitude.J'appelle du train, ou une voix féminine me répond qu il y a de la place.
je suis super content car j'avais envie de commencer en dormant dans ce lieu atypique en restauration ou Sophie et Gérard GOUYOU y mettent tout leur cœur pour rénover ce lieu magnifique posé sur le chemin.
Après le TER, me voici installé dans un bus ou le chauffeur, u peu plaisantin, chauffe l'ambiance avec du Cool and the Gang, Earth wind and Fire.
Toute ma jeunesse défile sur des pas de danse et quelques souvenirs sucrés. J'adore !

 

Aire sur AdourAire sur Adour

Aire sur Adour

Comme je le pressentais, le lieu est atypique et empreint d'un silence solennel.
En pénétrant par la 1ere porte, on découvre cette chapelle ouest dans laquelle le soleil vient danser sur ses vitraux.
L'hospitalière m'accueille, me montre le lit dans la sacristie ou l'énergie est particulièrement dense.(du moins je le ressens  comme tel).
Je rencontre Christophe, un pèlerin ayant tout quitté du jour au lendemain et qui parcourt le chemin sans argent contre des boulots.. une voie assez dure.
puis Frédéric , une belle âme trés engagée dans la religion et en qualité d'hospitalier.
Le repas se passe sympathiquement en anglais avec la présence d'un hôte des environs de LEICESTER.
 

 

 

Avant de rejoindre le monde de Morphée, je discute avec Gérard sur cette passion du patrimoine qui l'a amené à tout mettre dans la rénovation de cette chapelle.
Je suis impressionné par cette force de conviction pour réaliser cet engagement.
Il ne gagne rien, hormis de quoi manger et de payer les factures..
Chaque jour lui demande de soulever des montagnes pour récolter des dons afin de continuer de rénover et d'accueillir ce flux continuel de pèlerins qui passent.
Je me promets lorsque mon chemin sera fini, de lancer une action pour récolter des fonds afin de l'aider à mon tour en faisant ma part., aussi infime soit-elle.

Je me glisse sous les draps,  sous l’œil bienveillant de ces anges qui me regardent, de ces vitraux chargés d'histoire et de prières silencieuses.
Je m'endors, chargé de belles intentions pour cette aventure qui commence demain !
Bonne nuit les ami(e)s !

 

Cet article vous a plu ?
N'hésitez pas à me laisser un commentaire ou le partager :-)

Envie d'en lire un peu plus ?


Pour le début de l'aventure depuis le PUY EN VELAY, cliquez ici !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article