Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ulysse92

Bonjour,

J'ai le plaisir de partager avec vous une nouvelle étape du Camino Frances.
Dans cet article, vous pouvez cliquer sur les mots en gras soulignés qui vous emmèneront vers un site pour plus d’informations :-)
Bonne lecture !

Retrouvez moi sur ma page Facebook : quelques pas sur le chemin :-)


 

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

Mercredi 25 avril 2018

C’est le grand jour.
Il est à peine 8h lorsque je sors de l’albergue « humer «  le vent, tel un Normand (que je suis!) scrutant l’horizon pour sentir la pluie.
Un ciel nuageux, avec quelques gouttes de pluie, accompagne ma sortie d ‘A Salceda.
J’avance lentement sur ce chemin boisé, laissant le temps au corps de chauffer tranquillement.
Les
premiers kilomètres défilent, avec de la joie dans chacun de mes pas .
Un mélange d’impatience et de sérénité flotte au dessus de moi.
L’impatience de marcher sur Santiago, de toucher son panneau d’entrée
qui sacralise l ‘arrivée, la récompense tant attendue depuis le début du périple.
La sérénité intérieure, nourrie de tous ces jours passés, de ces défis affrontés,
habille de légèreté ces derniers kilomètres ce matin.

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

Petite pause café à Santa Irene, ou le symbole de la spirale, d’un jaune éclatant, habille le panneau.
C’est ce qui m’ attiré tout de suite.

spirale

J’aime dans ce symbole l’idée de ce mouvement circulaire qui se prolonge à l’infini, de cette perspective de profondeur qui part d’une base avec l’idée de transformation, de changement de cycle.

Cela n ‘est pas sans me rappeler le cycle de mon évolution intérieure liée à ce chemin depuis le début.
Je suis parti avec des peurs, des doutes, des incertitudes sur ma vie avec un besoin de poser tout cela.
Prises de conscience fulgurantes, ascensionnelles avec des rencontres, des mots, des images.
Rencontre avec mes parts d’ombre.
Nettoyage des zones blessées.
Transformation par l’acceptation.
Reconnaissance.

 

liberté

 

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

Un peu plus loin, Rencontre avec la borne 13 près de San Paio, qui vient à point illustrer mes propos.
«  Il est temps de mourir pour renaître ».
Clin d’oeil à l’arcane 13 du Tarot.

Mourir sur le plan symbolique.
Faire de la place, s’alléger et accepter de ne plus avoir besoin de telle ou telle chose.
Abandonner ses vieux habits, ses vieux schémas pour aller vers le nouveau qui ne demande qu à venir vers vous.
Remercier car
cela vous a servi, protégé parfois. Dire «au revoir ».
Renaître car il est temps de passer à autre chose, à une autre étape « ascensionnelle «  de votre vie.
Un nouveau virage, un nouvel axe de vie, d’attitude, de regard sur ce que vous voulez désormais.
Telles peuvent être les révélations de ce chemin dans ce face à face intérieur.

Telles ont été les miennes.

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

Lavacolla.
Derniers
kilomètres avant d’arriver aux portes de Santiago.
Le chemin prend des allures de ballade pour monter sur cette colline « Monte de Gozo. »

 

procession sur la colline de monte gozo

J’arrive au moment ou une procession se déroule.
De la musique, de la liesse,
de la ferveur devant l’entrée de cette chapelle San Marcos.
Belle coïncidence pour m’accompagner
dans cette ambiance de fête pour découvrir, du haut de cette colline, la ville en contrebas.

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

14h06 : Santiago, me voilà.
Grande joie à toucher ce panneau, comme nombre de pèlerins avant moi.
Sensation de franchir enfin la porte d’entrée, de me rapprocher enfin de cette arrivée que je concrétise.
Hâte d'arriver dans le cœur de
Santiago, tout en appréciant les instants qui m’en séparent encore.
Je rejoindrai rapidement, d’un pas léger et guilleret la grande place, pour découvrir la cathédrale, habillée d’échafaudages certes, mais majestueuse.


Peu de monde encore à cette heure.
Quelques cyclistes, des pèlerins assis pour savourer cet instant.
Avant de profiter pleinement de ce moment, 2 choses restent à faire :
le diplôme à obtenir avec la crédenciale pour immortaliser ce souvenir et chercher un logement.


Je retrouve mes collègues pèlerins en file indienne pour donner leur crédenciale et recevoir ainsi ce précieux diplôme. Au delà de ce « diplôme » qui peut vous sembler anodin, cela fait partie du rituel de le recevoir comme la finalisation de votre périple, le franchissement de votre ligne d’arrivée .
En plus, cela immortalise « matériellement » ce souvenir, complétant le vécu du chemin et les photos.

En possession de cette récompense, il est déjà plus de 16h.
A la recherche d’une chambre, tout est complet. Ce soir, pas de dortoir.
Je veux une chambre, avec un bon lit pour en profiter pleinement. Je le mérite, me dis-je !

En sortant de la dernière albergue, j erre dans les rues avoisinantes et me fait rattraper par le patron.
Surpris qu'il me retrouve, il me parle cinq minutes et me propose une chambre de 30m2avec cuisine et douche à l'italienne dans un complexe "classe".
Je le suis par curiosité. Une fois avec son fils, je lui rappelle que je suis pèlerin et que je n'ai pas le budget pour ce type de chambre mais il me  l'offre à 20€.
Mon envie de grand lit s'est réalisé au-delà de ses espérances..

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

De retour dans les rues du centre pour  flâner avant d’aller visiter la cathédrale de Santiago vers 18h.
Une fois le contrôle effectué par la sécurité à l’entrée, je pénètre dans ce lieu imposant chargé d’histoire.
Pour ma part, respectueux mais non pratiquant, je prends le temps de m’asseoir et d’écouter le lieu, avec moins de visiteurs à ce moment. J’admire la lumière blanchâtre tapisser les colonnes, l’orgue imposant, et imagine les pas du passé.

 

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)
JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

Combien de pèlerins ont franchi la porte de la Gloire en suivant  le déambulatoire
vers
la tombe de Saint Jacques l’apôtre et la fameuse accolade ‘Abrazo » au dessus de l’autel. ?
Des milliers et des milliers, portés par leur foi, ou autre chose.
Ils sont venus déposer leurs pas, leurs espoirs, leur lumière, pour recevoir une bénédiction, une guérison pour eux ou un de leurs proches, une réponse
à cet appel de liberté, de prise de conscience, de changement de regard sur la Vie, sur eux-mêmes.
Peu importe l’appel, le reste surgit bien souvent pendant le chemin.
(Vous le saurez, vous aussi, quand vous le ferez!!)

Je vais continuer à laisser mes pas m’emmener la découvrir au rythme des chapelles, de la crypte, des icônes, du déambulatoire sans ordre précis. Juste sentir, découvrir….
Je dépose plusieurs bougies pour les demandes d’intentions pour des personnes emmenées avec moi.
Moment fort ou je
visualise une réponse sous forme de lumière toucher cette sacoche, avec tous les mots scellés ,et l’imaginer partir vers toutes ces personnes que je ne connais pas pour une bonne partie( Je sais .. vous vous dites : on l’a perdu , là !.. )
Non , chacun met ce qu’il veut dans sa représentation de la force de l’intention. Pour ma part, j’ai souvent des images qui surgissent dans ces moments d’intériorisation.

Retour dans le monde réel en  plongeant dans les ruelles piétonnes bondées de monde.
Un autre univers ou les espagnols, pour la plupart, trinquent à
l’extérieur, rient, sont joyeux..
Je suis avec Karsten, et ce soir nous allons déguster des tapas dans différents endroits.. Une façon de
marquer notre arrivée avec la fête des papilles, des saveurs et de l’amitié..
Rires, découvertes de saveurs, de lieux, de personnes.. comme une sorte de retour joyeux à la Vie.
Ambiance de légèreté, d’insouciance même si en arrière pensée, nous savons que nous partons demain pour finir le périple.

 


23H.. chacun a regagné son lit.. Pour ma part, ma superbe chambre que j’apprécie.
Bonheur des choses simples, de ce cocooning ambiant.
Heureux de me glisser dans des draps, dans ce lit immense avec un matelas confortable.
De la douceur et un silence qui m’emportent très vite vers un sommeil récupérateur.

SANTIAGO, je t’ai rencontré..
FISTERRA, bientôt, toi aussi ...

 

JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)JOUR 26 : A SALCEDA - SANTIAGO DE  COMPOSTELLA ( 28 kms)

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à me laisser un commentaire à la fin de l’article ou le partager :-)

Envie d'en lire un peu plus ?

Pour les portions :
- pour lire le début du chemin en Espagne " Camino Frances"
ici
- le chemin "Aire sur l'Adour - Saint Jean Pied de Port" ici 
- le chemin " Conques - Aire sur l'Adour " ici 

Pour le début de l'aventure depuis le PUY EN VELAY, cliquez ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article