Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ulysse92


J'ai le plaisir de partager avec vous une nouvelle étape du Camino Frances.
Dans cet article, vous pouvez cliquer sur les mots en gras soulignés qui vous emmèneront vers un site pour plus d’informations :-)
Bonne lecture

Retrouvez moi sur ma page Facebook : quelques pas sur le chemin :-)

JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)
JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)
JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)
JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)

Vendredi 20 Avril 2018

Tout en prenant mon sac, pour une nouvelle étape, je démarre en repensant à ces rêves étranges qui viennent bousculer mes pensées ce matin.
Généralement, je ne m’ en souviens pas, hormis les rares cauchemars qui m’ont réveillé, en sueur et effrayé.
Pourquoi en parler, me direz vous?

Parce que sur le chemin, et dans cette énergie, les signes peuvent survenir de jour comme de nuit.
Les rêves en font partie , comme pour ces deux là, liés a des enfants, survenus cette nuit ;
l’un était un bébé que je sauvais du feu, sans stresser et ou on me disait: pourquoi tu ne stresses pas ? C est pas normal ?
l’autre était un enfant , qui était en sous-sol, laissé à l’abandon et je laissais 24h à sa mère pour améliorer la situation avant de la dénoncer.

Chacun est libre de son interprétation, bien sûr, et la mienne ne prévaut pas.


Personnellement, je l’ai ressenti comme un message sur mon enfant intérieur. Certes, depuis tout petit, je l’ai protégé du danger, des autres mais je l’ai isolé et depuis je l’ai laissé seul , sans prendre de l’écouter ni d’entendre ses besoins ou de le rassurer.
Il est temps pour lui aussi de grandir, de vivre et de s’exprimer pleinement «au grand air», en ayant sa place, comme une bonne"mere" le ferait pour lui.

 

JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)

C’est sur ces réflexions que mes pas me portent sur un chemin optionnel, plus long de 2kms ,mais vallonné et entouré de vignes.

JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)

10h30 du matin et il fait déjà très chaud lorsque je traverse Valtuille de Arriba, petit village fait de maisons traditionnelles et d’autres plus colorées qui détonnent dans le paysage ou même les nains vous saluent sur votre passage.(voir photo)

JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)
JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)
JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)
JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)
JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)

Je continue de plus belle jusqu à VILLAFRANCA DEL BIERZO. posé dans le creux d’un vallon, avec l’église en protection sur la hauteur.

Beaucoup de travaux sur la rue en principale en réfection casse le charme à l’entrée, mais le fléchage me fait passer par le charme de ses rues étroites, pavées ou je prends le temps de flâner, de ralentir pour entendre l’âme de cette petite ville.

La marche a ce bienfait de pouvoir apprécier lentement et plus longtemps la beauté de ce qui nous entoure, de saisir plus facilement l’instant et de le ressentir plus intensément.

23° degrés à l’ombre.
Je marche en suivant la voie classique jusqu a TRABADELO.
J’alterne entre voie pietonne sur le bas coté quelquefois surplombée par des ponts d’autoroute, et des petites routes tranquilles, désertes. Même si le paysage n’est pas très propice à la rêverie, l’absence de voitures rend ce passage sur plusieurs kilomètres plus acceptable.

JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)

TRABADELO.

14H41.. toujours en mode jeûne en journée, je me pose 20 mns devant une boisson glacée.
Le bonheur est une chose simple comme cette sensation de fraîcheur que vous sentez descendre en vous au fur et a mesure que vous buvez.
L’ultime récompense du marcheur qui desserre ses chaussures au soleil, posant son sac qui s’agrippait lourdement à son dos trempé par cette chaleur, pour juste apprécier cette détente générale qui s’installe.

Le délassement, c est se permettre d’écouter son corps après un effort, de laisser vous parler de ses petites tensions ici et là, de soigner les petits bobos, de faire le point sur le niveau d’énergie.

Mais jamais trop longtemps pour ne pas sentir les courbatures, le découragement, à l’idée de devoir repartir.
Un juste équilibre, propre à chacun, à trouver pour optimiser ce temps de récupération.

JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)

Gourdes remplies, je repars sur cette route déserte qui donne un air champêtre entre ces vallons et ces champs bordés de haies. Joie d’assez courte durée, car je retrouve la grande voie en arrivant sur LA PORTELA DE VALCARCE, qui me fait à une grande aire d’autoroute comme on peut en voir chez nous.
 


Je retrouve assez vite la joie de ces petites routes de campagnes délaissées ou il fleure bon marcher tranquillement. Seule ombre au paysage : ces ponts imposants qui viennent casser la quietude de la vallée.

JOUR 21 : CACABELOS - LOS HERRERIAS (30 kms)

LAS HERRERIAS se présente enfin a moi, dans son écrin de verdure et de tranquillité.
Aprés avoir regardé les hébergements, mon choix se porte sur l’Albergue LIXA, avec des dortoirs confortables, de bons sanitaires, un cadre chaleureux et une charmante propriétaire, au sourire chaleureux.

Après m'être installé, douché, massé les pieds, je retourne en extérieur sur cette terrasse écrire quelques mots, devant une bière, l'ultime récompense journalière que je m'accorde pour fêter cette nouvelle étape.

Je reste seul, isolé à ma table, savourant mon verre au soleil pour terminer cette journée.
Envie de se sentir léger, malgré les interrogations, les doutes, les émotions, parfois, qui viennent parsemer mon ciel intérieur.
Magie de l’instant, de la Vie en se sentant pleinement là.
Quiétude de ce moment tandis que le soleil glisse lentement sous l’horizon vallonné .

Cela me fait penser a "Now we are free" d'Hans ZIMMER.

22H fermeture des portes, couvre feu des pèlerins.

Le temps de l’écriture, des derniers messages, des écrans lumineux qui s’éteignent les uns après les autres dans ce dortoir mixte peu rempli.

Le temps des derniers bruits, de quelques corps qui se tournent pour trouver le sommeil.

Le temps du calme, dans cette pénombre, pour se remémorer les détails de sa journée

Dernières images, les yeux se ferment, le corps se relâche.

Le temps de la nuit qui vient nous emmener, humbles marcheurs, sur d’autres rivages, d autres lieux.

Et tout devient silence…..


 

 

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ou le partager :-)

Envie d'en lire un peu plus ?

Pour les portions :
- pour lire le début du chemin en Espagne " Camino Frances"
ici
- le chemin "Aire sur l'Adour - Saint Jean Pied de Port" ici 
- le chemin " Conques - Aire sur l'Adour " ici 

Pour le début de l'aventure depuis le PUY EN VELAY, cliquez ici


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article