Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ulysse92

Bonjour,
J'ai le plaisir de partager avec vous une nouvelle étape du Camino Frances..
Dans cet article, vous pouvez cliquer sur les mots en gras soulignés qui vous emmèneront vers un site pour plus d’informations :-)
Bonne lecture !

Retrouvez moi sur ma page Facebook : quelques pas sur le chemin :-)

COMPOSTELLE 2018: JOUR 4 :  VILLAVA -PUENTA LA REINA (28 kms)
COMPOSTELLE 2018: JOUR 4 :  VILLAVA -PUENTA LA REINA (28 kms)

Une bonne nuit était nécessaire pour récupérer de cette étape de 38 kms.
Le corps est un peu endolori,
et doucement vers 7h30 je le réveille en préparant mon sac.
Je laisse un pull sur le lit pour le prochain pèlerin qui en aura besoin.
Se débarrasser des choses superflues fait partie du chemin, et je n’y échappe pas.
Nous commençons toujours par quelques affaires dans le sac... avant d’aller visiter plus loin ce dont nous n avons plus besoin dans notre jardin intérieur.
Cela prend plus de temps mais tant mieux … !!! j’en ai en quantité avant d’arriver à Compostelle.
Kursten, mon voisin de chambrée compte s’arrêter à Pampelune.
Il se sent épuisé par notre road trip d’hier et verra s'il continue ou pas.

 

Le temps est ensoleillé et nous déambulons ensemble sur les 1ers kms.

Mon regard est attiré par une pancarte..
sur un praticien qui fait du reiki et des constellations familiales.
Je n’aurais pensé tomber nez a nez ici avec ce type de pratiques ( que je connais bien pour avoir été formé a celles ci et que j envisage de développer plus sérieusement en tant qu'activité).

"Simple coïncidence" me direz vous mais j’aime bien ce clin d’œil du matin.

 

pampelune
pampelune
pampelune
pampelune
pampelune

pampelune

Kursten est à la traîne et je pars devant lui découvrir la citadelle de Pampelune qui s’offre à moi dans la douceur du matin. Un ensemble de petites rues piétonnes aux immeubles colorés, laissant découvrir son architecture au fur et à mesure que j’avance en son coeur, qui bat doucement en ces heures de réveil.
 

eglise saint cernin

Je me serai bien arrêté visiter la cathédrale Santa Maria de Pampeluna, un beau chef d’œuvre du 14ème reconstruite au 16ème siècle, avec son cloître, considéré comme l’un des plus beaux de l’art gothique universel. ( voici un lien pour les photos ici )
Pas d’ouverture avant 10h30.
Je me sens pas l’envie d’attendre 1h30 ce matin.

vierge eglise Saint Cernin


Je passe mettre une bougie pour toutes les intentions emmenées avec moi dans l’église de Saint Cernin et je sens l’appel du départ, une envie de nature, loin des villes et de toute cette agitation qui grandit.

 

 

 

Le temps d’ une halte dans un parc pour soigner mon pied gauche qui chauffe un peu depuis hier, et je quitte Pampelona.
Un panneau m’indique d’ailleurs que ça va piquer un peu en montant jusqu'
à 673 m d’altitude pour les 10 prochains kms.

Les panneaux ne vous déçoivent jamais, je vous le confirme.
Âpres
Cizu Minor, je retrouve le chemin de terre blanc, poussiéreux pour monter vers Zariquiegui.
Le soleil est la, le vent aussi.. et je sens bien mes jambes se tendre dans ce
début de montée ou je suis seul..

 

en route vers Zariquiegui

Autour de moi, des étendues de champs verts ou d’un coté, se dessinent au loin une ligne de montagnes noires tapissées d’un manteau nuageux menaçant ; de l’autre, un ciel dégagé ou semblent posées des éoliennes dressant leurs hélices vers le ciel.
Un peu ambivalent comme mon jardin intérieur ou l’ombre et la lumière se côtoient en ce moment.. Non, non, non.. ami lecteur, amie lectrice , je ne vais pas m’épancher davantage.. Nous avons encore le temps et 800 kms à faire ensemble..


D’ailleurs, j ‘arrive dans ce petit village de 173 âmes, posé au milieu de nulle part..je fais le plein d’eau, et continue mon jeune intermittent..
Pas de halte nourricière donc... je fixe ma ligne d’horizon.

 

Voir des éoliennes implique généralement 2 choses  :
 t'es pas encore au sommet et  il va y avoir du vent !.

De fait , les 3 derniers kms sont pierreux et ça grimpe bien pour arriver au sommet (el alto del pardon)

el alto del pardon
el alto del pardon
el alto del pardon

el alto del pardon

La vue est magnifique et le vent bien présent.
Je me pose pour admirer
l'ensemble de sculptures représentant les 12 pèlerins de métal, de différentes époques, immortalisés à jamais sur ce fond de ciel.
«
 Donde se cruza el camino del viento con el de las estrellas »
Là ou le chemin du vent rencontre celui des étoiles.
Une telle force se dégage de ces mots, posés en écrin sur cette vue magnifique.

Impermanence du Temps ou le Passé et le Présent s’unissent en ce lieu.

Comme nombre de pèlerins ont du le faire en se posant ici, je reste à contempler ce paysage et laisser pendant un temps mon âme s’envoler…... là ou le vent emporte nos doutes pour mieux accueillir le murmure secret des étoiles.

Je ne sais pas combien de temps je suis resté mais je reprends mon sac, nourri de ce moment.

COMPOSTELLE 2018: JOUR 4 :  VILLAVA -PUENTA LA REINA (28 kms)
COMPOSTELLE 2018: JOUR 4 :  VILLAVA -PUENTA LA REINA (28 kms)

Vigilance oblige avec les bâtons pour une descente raide, pierreuse comme pour te rappeler à la réalité de la vie.
 

Je traverserai rapidement Urtega, puis Obanos tout aussi désert ou quelques sculptures semblent être les gardiennes de ce silence

La pluie fait son apparition et je me hâté de rejoindre PUENTA LA REINA.

Je n’ai pas réservé et je laisse mon instinct me guider..dans ce dédale de rues
pavées, froides et désertes..

petites rues de puenta reinapetites rues de puenta reina
petites rues de puenta reina
petites rues de puenta reinapetites rues de puenta reinapetites rues de puenta reina

petites rues de puenta reina

Finalement, mon choix se porte sur l’albergue Puente, dans un dortoir au 1er étage..
Après une bonne douche, je sors marcher encore un peu, me restaurer et me préparer à une bonne nuit.
Pas de chance… mon voisin de dessous est un ronfleur aux décibels hors normes. ( une vraie loco en live)
A 2h du matin, après avoir essayé tout et pour ne pas céder à des pulsions destructrices, je me ferai un matelas d’appoint pour sauver le reste de ma nuit.

 


Tout est apprentissage sur le chemin..

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ou le partager :-)

Envie d'en lire un peu plus ?

Pour les portions :
- pour lire le début du chemin en Espagne " Camino Frances" ici !
- le chemin "Aire sur l'Adour - Saint Jean Pied de Port" ici
 !
- le chemin " Conques - Aire sur l'Adour " ici
 !

Pour le début de l'aventure depuis le PUY EN VELAY, cliquez ici !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article